Site Perso de

Thomas JANNAUD

Des actualités personnelles sous un style impersonnel, et inversement.



Acheter un vtt
Pour rouler sans se faire rouler 24 Avril 2018

S'acheter un vtt avec 500€ de budget devrait être chose facile. Plus en 2018.

Avant quand on voulait quoique ce soit, on allait au magasin, on l'achetait et en général on était assez satisfait. Maintenant, on fait ce que je n'aurais pas du faire :

  1. passer en revue les commentaires (négatifs) sur Amazon
  2. comparer des tas de caractéristiques techniques sans rien y comprendre
  3. lire des dizaines de blogs de passionnés
  4. me convaincre que j'en serai un avec le modèle pro
  5. me rendre compte que je n'ai pas le budget
  6. revenir au budget de départ déçu d'avance de ne pas avoir un vélo en fibre de titane à triple suspension avec les-freins-qu-on-met-meme-dans-les-formules-1
  7. passer la commande
  8. la recevoir une semaine plus tard et au choix ne plus être aussi motivé ou regretter de ne pas avoir mis 100€ de plus.
vtt geometrie

Il faut dire que les marques ont une mécanique de vente bien huilée : chacune propose des vélos à 300€. Pour 350€ on a une meilleure fourche. Pour 450 une meilleure selle. Pour 500 un vélo qui n'a rien de tout ça mais qui a un cadre en titane. Etc.
On nous parle de "géométrie" du vélo, d'angle entre les roues et le cadre et on nous explique que si l'angle est plus aigu le vélo réagira mieux dans les virages mais sera moins stable en ligne droite. Mais ça tombe bien ils vendent justement des pneus spécial ligne droite.
En 2018 on ne fait plus simplement du vtt. Il faut choisir entre trail, cross country, mountain, descente, dirt, enduro. Et comme ce sont tous des vélos "spécialisés", le prix va avec.

En 2018 on ne fait plus simplement du vtt.
Il faut choisir entre trail, cross country, mountain, descente, dirt, enduro.

Enfin, il y a aussi des vélos dans les 5000€ ou plus ce qui donne l'impression que le vélo à 300€ est de très mauvaise qualité, alors que si ça se trouve il nous conviendrait très bien.
A côté de cela, vous avez les gens à fond dans le vtt, qui font des compets de saut de bosses et qui vont tester un vélo sur le blog et dire que "la fourche ne réagit pas très bien" sur le vélo milieu de gamme qui nous tente.
Tout est donc soigneusement et insidieusement étudié pour nous donner des migraines et faire exploser votre budget.

vtt saut forêt

Comment faire un choix ?

Tel un boxeur qui se rasseoit entre 2 rounds, je m'efforce de garder la tête froide : oui je veux me faire plaisir mais si j'aime emprunter les chemins de terre je ne suis pas un sportif de l'extrême. Quand je passe sur un dos d'âne et que je sens la fourche se rétracter je suis déjà content.

Je me rends aussi compte que pour pouvoir comparer des vélos il faut s'intéresser aux composants. La recherche se fait plus aisée, il y a une marque phare pour les fourches (Suntour), une pour les dérailleurs (Shimano) etc. Et pour savoir au sein d'une marque lequel est le mieux (Suntour XCT vs Suntour XCM), il suffit de comparer le prix à l'unité.

Avec cette stratégie, je regarde parmi tous les modèles lesquels ont : les meilleurs fourche hydraulique, dérailleur, freins à disque, et des pneus 30'. Je me rabats sur le Norco Storm.
Note: les marques vendent rarement en direct et les revendeurs montent le vélo pour nous, y compris les cables pour passer les vitesses etc, ce qui n'est pas chose aisée.

Au final

J'ai passé des dizaines et des dizaines d'heures à lire, comparer, ... J'ai testé le vélo sur le parking, il roulait bien. Je vais au boulot avec tous les jours, et je trouve qu'il faut pédaler très fort pour ne pas avancer très vite, contrairement au vieux vélo que j'ai remplacé. Tout ça pour ça donc.
La prochaine fois je choisirai juste en fonction de la couleur.

Le marketing d'aujourd'hui me rappelle ce sketch, un peu longuet mais qui commence bien.

À lire aussi :
Laissez un commentaire !

Pas besoin de vous connecter, commencez à taper votre nom et une case "invité" apparaîtra.