Site Perso de

Thomas JANNAUD

Des actualités personnelles sous un style impersonnel, et inversement.



Ces bizarreries en Angleterre que vous ne connaissez pas

Dépaysante l'Angleterre ? Pas tellement à première vue. Il y a bien la conduite à gauche, la sauce à la menthe et les miles, mais... il y a aussi toutes ces petites choses qui nous surprennent au quotidien et que l'on ne découvre qu'en y vivant "pour de vrai". Voici mon palmarès.
1/ L'eau chaude

J'ai eu un premier doute en effectuant des visites d'appartements : quels qu'ils soient, les agents immobiliers étaient toujours très fiers de me montrer le chauffe-eau, alors que c'est en France pour moi un acquis dépourvu d'intérêt.
J'ai compris plus tard en emménageant : ils ...

Birmingham : Premières impressions d'un futur expatrié

Une nouvelle aventure à l'étranger commence, dans un lieu assez inattendu : Birmingham ! Yes, sir.
Comment ai-je atterri à Birmingham ?

J'ai la chance cette année de pouvoir bosser depuis mon domicile, mais je dois le faire en Angleterre. Autre contrainte, ma femme va me rejoindre et devoir trouver un travail.
J'allais choisir Londres pour cette raison mais je me suis ravisé au dernier moment : les loyers sont si élevés que la majorité des gens vivent en coloc, avec salon transformé en chambre pour gagner de l'espace. Passe à 20-25 ans mais maintenant... non merci.
Et puis je ...

Un été à Hong Kong

Je suis de retour de HK où j'ai passé une bonne partie de l'été. Un peu à contre cœur puisqu'en 2015 j'ai passé plus de 6 mois en Chine et la perspective de retrouver la moiteur, la pollution et la surpopulation ne m'enchantait guère. Mais fiancé à une chinoise, le devoir m'appelait.
Malgré tout, j'avais quelque appétance pour cette île. D'abord parce que l'anglais y est une langue officielle. Je m'y sentirai plus chez moi.
Ensuite car les magazines et leurs éternels classements des "10 villes où les Français s'expatrient" citent régulièrement Hong Kong comme une ville dynamique et exotique. ...

2 semaines en Malaisie

Pure coïncidence, je suis parti en Malaisie au moment où les affiches publicitaires dudit pays inondaient les couloirs du métro parisien.
Pour vous donner un aperçu de mon ressenti, jouons au "vous croyiez voir, vous avez vu" (l'un à gauche, l'autre à droite).
La plupart des villes malaises n'ont pas d'âme. De grandes rues pour les voitures, des barres d'immeubles, une chaleur écrasante et des magasins sans intérêt touristique (garagistes, magasins de parpaings, etc).
Premier choc culturel : voir autant de femmes voilées, l'islam étant prédominant. Et étant aussi la destination de vacances préférée des pays du Moyen Orient, on ...

Playa del Carmen et le Yucatan

L'Amérique du Sud m'a laissé un bon souvenir quelques années plus tôt : de beaux paysages, un patrimoine historique riche (pré et post colonies), des tarifs abordables et surtout, on y parle espagnol. Sans barrière de la langue, on se sent mieux.
Il faut savoir que je suis venu sans réelle conviction. J'étais à Las Vegas pour le travail et le Yucatan n'était "pas très loin" et regroupe météo, pyramides et villes très touristiques (Cancun, ...). Je suis reparti sans réelle conviction.
Visites

Voici l'itinéraire que j'ai suivi. En étant basé à Playa del Carmen, beaucoup de sites sont accessibles ...

Shenzhen BackStreets

Nouveau boulot oblige, nouveau mode de vie. Je travaille aujourd'hui sur la première semelle chauffante connectée : la Digitsole. Et comme au temps d'Apple il y a 4 ans, je dois aller régulièrement en Chine. Mais une entreprise ce n'est pas une agence de voyage : après y avoir passé 2 mois en cumulé, je n'ai eu qu'une seule fois le temps de marcher dans la rue. Plaisir simple mais grand comme une muraille.
J'ai grandi avec l'idée qu'en Chine :
tout est pas cher, le salaire moyen est de 3 francs par mois, il y a des agents ...

Visite des pays baltes

"Mais pourquoi tu vas là bas ?". Telle était la première réaction quand j'ai dit que je partais en vacances en Lithuanie.
Qu'est ce qu'il y a à voir ? Rien de spécial effectivement, mais je cherchais à vivre quelque chose plutôt qu'à visiter. L'an dernier, ce qui m'a le plus plu au Guatemala ce n'étaient pas les superbes pyramides mayas mais de passer quelques jours dans une famille d'accueil par exemple.
Cette année j'ai donc décidé de tout miser là dessus et de faire du couch surfing, c'est à dire de dormir chez l'habitant autant que possible à chaque ...

Tentative de faire du stop

Après l'expérience dans la ferme je me suis pris pour un voyageur de l'extrême. J'ai donc voulu passer au niveau supérieur et rejoindre la prochaine étape en stop.
Klaipeda, au bord de la mer, est la 3e ville du pays, à 300 km en ligne droite sur l'autoroute en partant de Vilnius, en passant par Kaunas (2e ville) à mi-chemin.
C'est la première fois que je tente du stop sur un aussi long trajet ; j'en ai déjà fait 3 fois dans ma vie mais sur des trajets de 5 minutes.
Il semble que faire du stop fait partie de ...

La petite maison dans la prairie

Pourquoi se cantonner aux grosses villes, si ce n'est pour voir des McDo, Gap et Starbucks à tous les coins de la rue ?
Andrius, 21 ans m'a hébergé, grâce à Couchsurfing, dans sa famille. Il vit dans une ferme excentrée où ils sont une dizaine la journée : 2 soeurs, leurs maris et enfants, 2 orphelines de 12 ans hébergées à chaque vacances, parents et grands parents, des amis de passage... Bref je n'étais pas de trop dans cette auberge espagnole. La plupart parlaient très bien anglais.
Ils ont 15 vaches, des petits étangs, un potager, une serre, ... ...

Couchsurfing à Vilnius (Lithuanie)

Après mon premier voyage seul l'an dernier, je vais cette fois plus loin. Pas de billet de retour encore et pas d'hôtel si possible !
Arrivé en Lithuanie, je commence ma visite de Vilnius en vélo (carte vélib 3 jours pour 3 euros).
Le truc compliqué c'est que je dois trouver une station toutes les 30 minutes pour ne pas payer de hors forfait et comme je prends de la marge je m'arrête souvent. M'aventurant au hasard des rues je tombe sur une cafet toute pourrie mais la porte poussée je n'ai pas le courage de reculer. J'ai pu goûter au ...