Site Perso de

Thomas JANNAUD

Des actualités personnelles sous un style impersonnel, et inversement.



La Californie, l'incendie et les zombies
En Californie, on ne joue pas avec le feu 18 Novembre 2018

On s'est toujours senti privilégiés de pouvoir vivre en Californie, là où le ciel est toujours bleu et la vie se déroule sans l'ombre d'un nuage. Mais la roue pourrait bien tourner.
Dans cette région du monde où il pleut si peu, un incendie fait rage au nord-est de San Francisco. Depuis plus d'une semaine les pompiers essayent de maîtriser ce qui semble incontrôlable. Des milliers d'hectares sont partis en fumée.

Cela ne devrait pas nous concerner puisque c'est à une bonne trotte de la maison mais pourtant le ciel est gris, on respire moins bien et les yeux nous piquent. A 300 km distance ! Aujourd'hui j'avais même l'impression qu'il y avait du brouillard alors que ce n'en était pas. Qu'il y ait des victimes que je ne connaisse pas à l'autre bout du pays est une chose, mais que je toussotte là ça devient sérieux.

pollution air incendie san francisco

J'habite San Jose. Je n'ai pas retrouvé la carte mais il y a des zones "hazardous"="mortel" au nord est, et hier la zone violette était à 2 pas de chez nous, entre Oakland et Livermore. Echelle: 250 km de long/large

Mon entreprise, comme bien d'autres, nous a conseillé de ne pas venir et de travailler depuis chez nous. Les rues sont désertes (ce qui n'est pas nouveau) et les terrains de tennis où d'habitude se retrouvent des retraités aisés sont vides. Tous les gens dont le métier s'effectue à l'extérieur sont en congé.

Cloîtrés à la maison on se demande s'il faut aérer la chambre le matin, si l'air à l'intérieur est vraiment meilleur qu'à l'extérieur ou combien de temps on pourra tenir avec nos provisions avant de devoir sortir. Autrement dit, c'est la guerre. Ou plutôt le couvre-feu.

Je m'imagine dans Resident Evil ou dans Walking Dead. Les gens qui sortent de chez eux seront bientôt transformés en zombies s'ils ne portent pas de masque, et ces derniers, tels des fusils ou de la nourriture non contaminée, sont en rupture de stock. La semaine prochaine, la situation sera probablement redevenue normale et les retraités pourront reprendre leur tennis. Aurai-je droit au mien dans 30 ans ? Je me dis qu'un jour tout ceci sera normal, incendie ou pas. "Les enfants vous n'avez pas oublié votre cartable ni votre masque à gaz ?"

Alors pour être sûr de ne respirer de particules, je prends ma voiture pour faire 200 mètres, quitte à en rejeter quelques une de plus dans l'atmosphère. Sauve qui peut !

pollution air incendie san francisco

San Francisco ces jours-ci

pollution air pekin

Pékin un jour normal sans incendie : pire que chez nous avec l'incendie (152), cf carte précédente.

Liens: air Pékin air San Francisco

À lire aussi :
Laissez un commentaire !

Pas besoin de vous connecter, commencez à taper votre nom et une case "invité" apparaîtra.