Site Perso de

Thomas JANNAUD

Des actualités personnelles sous un style impersonnel, et inversement.



Un été à Hong Kong
Wan Chai, la ville, les îles 25 Août 2016

Je suis de retour de HK où j'ai passé une bonne partie de l'été. Un peu à contre cœur puisqu'en 2015 j'ai passé plus de 6 mois en Chine et la perspective de retrouver la moiteur, la pollution et la surpopulation ne m'enchantait guère. Mais fiancé à une chinoise, le devoir m'appelait.

Malgré tout, j'avais quelque appétance pour cette île. D'abord parce que l'anglais y est une langue officielle. Je m'y sentirai plus chez moi.
Ensuite car les magazines et leurs éternels classements des "10 villes où les Français s'expatrient" citent régulièrement Hong Kong comme une ville dynamique et exotique.

Le petit quartier de Wan Chai

J'ai donc loué sur Airbnb une piaule au centre-ville dans le quartier de Wan Chai, et y suis resté 5 semaines. J'ai choisi le quartier au hasard et on peut dire qu'il a bien fait les choses : le quartier fourmillait de restos de toutes sortes : petit et gros budget, asiatique ou européen, ...

J'ai détesté la Chine pour ses villes immenses, faites pour les voitures, où marcher et prendre le métro est insurmontable. A Hong Kong, c'est l'inverse. Tout est petit, serré à l'extrême, et je retrouve les distances d'une ville française. Voire moins. Mon logement fait 10 m2 et c'est assez usuel ici. Qu'importe. Une cinquantaine de restaurants sont à portée de fourchette, mais pas à portée de porte-monnaie. 5 semaines à HK et le paradis fiscal m'a mis à sec.

La question chinoise

Pour la première fois, j'ai aussi sympathisé avec le propriétaire d'Airbnb, un hong kongais de mon âge. On a même été déjeuner ensemble ! Il me dit que HK est génial pour les très faibles taxes mais qu'en contrepartie est que les loyers sont très élevés.
Je comprends aussi que l'argent obnubile tout le monde ici à HK.
Interrogé sur la question chinoise, il me confie que si HK appartient à la Chine depuis 1997, la situation est floue. Il y a une frontière physique entre les deux. Et une frontière de la langue (orale). Enfin, la Chine multiplie les provocations et évoque régulièrement de récupérer HK pour y retirer leurs avantages.

Les 2 visages

Je suis allé en randonnée et à la plage. J'ai vu des îles verdoyantes, de véritables émeraudes posées sur l'océan. Des hong kongais qui y pratiquent le trail. Et l'extension de HK, implacable. Forêts rasées, collines itou, construction de tours d'habitation et de centres commerciaux.

sur le fameux chemin de rando "le dos du dragon"

Je me demande d'ailleurs parfois si c'est moi qui ne tourne pas rond ou le reste du monde. Les gens travaillent dur toute la semaine pour s'enfermer dans des centres commerciaux climatisés et acheter des produits de luxe le week-end. Luxe qui nous entoure et nous envahit. Boutiques Channel à l'aéroport, parfums Dior à tous les coins de rue, je ne sais même pas si je me trouve à HK, Paris ou Londres. A quoi bon voyager... :(

la réalité de Hong Kong : des barres d'immeubles à tout va

Meilleur souvenir

Pour terminer sur une note positive : cherchant comment m'occuper les soirs, j'ai découvert complètement par hasard le hockey sur mono-cycle. Ou plutôt le mono cycle tout court car il faut d'abord apprendre à en faire avant de tenir la crosse. Un petit groupe y jouait tous les vendredi et c'était très ouvert. Mon meilleur souvenir de Hong Kong, totalement inattendu !